BepOp popcorn : La redécouverte d’un classique

Dans chaque cuisine traine quelque part du maïs prêt à être soufflé. Au cinéma ou dans le confort de notre salon, c’est un incontournable. Mais oublions un instant les grains jaunes fluo, les sacs qui gonflent au micro-ondes, le beurre et le sel en quantité industrielle. BepOp popcorn nous invite à revisiter l’un des plus grands classiques des grignotines.

Devenir entrepreneure

J’ai rencontré Nadia Podtetenev au Canard café par un matin frisquet d’automne. Fondatrice de BepOp, elle m’a parlé de son parcours d’entrepreneure et m’a convaincue que le popcorn était beaucoup plus que l’idée qu’on s’en faisait.

Après des études en marketing, c’est auprès de son amoureux que Nadia apprend tout de l’entrepreneuriat. Alors qu’il démarre son entreprise dans le domaine du web, elle devient son assistante et porte mille et un chapeaux. À la fermeture de l’entreprise, elle se retrouve à la recherche d’un emploi et les portes ne s’ouvrent pas aussi rapidement qu’elle l’aurait souhaité. « On a deux choix dans la vie. Ou on se met en petite boule en se demandant ce qu’on va faire de sa vie, ou on fonce et on se dit : ̏moi, je vais trouver ma voie˝. » Et Nadia, une curieuse qui carbure aux idées, est définitivement une fonceuse.

Des popsicles au popcorn

Inspirée d’une photo aperçue sur Pinterest, Nadia se lance d’abord avec sa fille dans la conception de popsicles véganes faits de pulpe et de morceaux de fruits, sans sucre ajouté. Mais voilà, il fallait trouver une alternative hivernale à ce produit apprécié par temps chaud. L’idée du chocolat chaud s’est présentée, mais c’est sous son nez que se trouvait la vocation de l’entreprise.

Crédit photo : BepOp

Dans la maison familiale, le popcorn se consomme déjà sur une base régulière. Un jour, une amie a fait goûter à Nadia des grains blancs, petits et délicats. C’est l’illumination. Lors d’un marché de Noël, machine à popcorn en main et aidée de sa famille, Nadia offre ce nouveau maïs en dégustation et vend des grains ensachés. Le succès est tel qu’elle doit se réapprovisionner pendant la fin de semaine auprès de son fournisseur, le seul agriculteur québécois à cultiver ce type de grain biologique. Le coup d’envoi est donné.

Grignotines clés en main

BepOp propose des emballages clés en main où les grains de maïs, l’huile et l’assaisonnement sont déjà calculés. Il y a même une marche à suivre pour la cuisson au chaudron. Pas de cassage de tête, ne reste qu’à préparer et déguster !

Crédit photo : BepOp

Deux types d’emballages sont disponibles. Le premier, présenté dans une jolie boite en carton, s’offre bien en cadeau, tandis que le deuxième est davantage destiné à la consommation personnelle et inclut deux ensembles. Sel aux herbes, Mucho nacho et Sucre à la cannelle sont les trois saveurs sur le marché. Une petite nouvelle, BBQ, vient de s’ajouter à l’offre.

Une bouchée vaut mille mots

Un défi que rencontre Nadia est d’arriver à convaincre les consommateurs d’aller au-delà de leurs idées préconçues et de redécouvrir le popcorn. « Je leur dis souvent qu’une bouchée vaut mille mots. Une fois que tu y as goûté, tu réalises à quel point le goût, la texture, tout est différent. » Chez BepOp, le maïs est la grande vedette et les assaisonnements tiennent des rôles secondaires. À la fois hyper croquant et léger, avec un petit goût de noisette, le maïs ne se compare en rien à ce que l’on retrouve dans les emballages commerciaux.

Crédit photo : BepOp

Que le meilleur, sans compromis sur la saveur

Dans un objectif de réduire son empreinte écologique au maximum, l’entreprise végane favorise le biologique et le local. Tout ce qui est transparent dans les emballages est compostable. La pochette pour l’huile ainsi que le carton sont recyclables. Et les recherches de Nadia sont constantes afin de trouver de nouvelles avenues écologiques.

De nouvelles saveurs, de nouvelles destinations

Dans un futur rapproché, Nadia souhaiterait mettre en place un système d’abonnement où les clients recevraient une nouvelle saveur chaque mois. Suite aux commentaires reçus, une saveur permanente ferait son entrée chaque année. À la suite d’une campagne de socio-financement Ulule, l’entrepreneure s’est procuré un lyophiliseur. Cet appareil permet d’extraire toute humidité d’ingrédients frais et de les réduire en une poudre très fine. Cette nouvelle acquisition va permettre de tester de nouveaux assaisonnements depuis sa maison, où se trouve son bureau. L’entreprise est en expansion ! Les pourparlers sont d’ailleurs déjà entamés avec quelques producteurs locaux pour de futures associations. Le marché international pourrait aussi s’ouvrir, puisque 400 boites BepOp s’apprêtent à s’envoler vers la France !

Pour plus de détails sur l’entreprise, visitez sa fiche membre.

Révisé par Mélanie

Aliment fait au québecAlimentation localeBepop popcornBouffe d'icialimentationau coeur de l'entrepriseFait au québecMade in quebecPop-corn