Jardinage historique et patrimonial en milieu urbain

Au moment d’écrire ces lignes, il y a encore de la neige à Québec. En tout cas, dans ma cour. Mais ce n’est pas une raison pour ne pas penser aux belles journées de jardinage qui nous attendent dans quelques semaines. Et, afin de bien se préparer, il faut penser aux semis. J’ai eu envie de combiner potager urbain et patrimoine cette année en testant trois espèces différentes. Au début du mois d’avril, j’ai semé une espèce de pois et deux espèces de fines herbes.

Qu’entend-on par semences patrimoniales ? En fait, les semences patrimoniales sont simplement des semences qui n’ont subi ni croisement ni hybridation. Cela ne veut donc pas nécessairement dire que ces semences datent d’il y a 400 ans. Lorsqu’on sait qu’environ 90 % des semences cultivées au début du XXe siècle au Canada ont aujourd’hui disparu, on peut penser qu’il sera difficile d’en trouver pour tenter l’expérience. Il existe pourtant plusieurs organisations qui travaillent à la sauvegarde des semences patrimoniales et des semences rares du Canada. La plupart ne vendent pas en ligne, mais participent plutôt à des échanges de semences.

Par contre, pour le bien de cet article, j’ai choisi des semences dites patrimoniales, mais accessibles à quiconque voudrait tenter l’expérience chez soi. En fait, j’ai simplement acheté mes sachets dans une quincaillerie près de chez moi.

Sauge à grande feuille

La sauge est une herbe aromatique utilisée fréquemment en cuisine, surtout lors de la cuisson des viandes. Elle est aussi une herbe sacrée des Premières Nations. Elle est principalement utilisée lors de fumigations, mais a aussi des vertus médicinales. En tisane, la sauge est efficace contre les problèmes de rhumatisme, les problèmes intestinaux, la perte d’énergie, les problèmes pulmonaires et la mauvaise circulation.

Les semis peuvent être faits directement à l’extérieur lorsque le temps le permet, mais j’ai fait des semis à l’intérieur afin de pouvoir les semer plus tôt, soit le 5 avril dernier. La sauge attire les abeilles et fait fuir les insectes nuisibles. Lorsque le plant sera en fleur, vous pourrez cueillir les feuilles.

Voici mon plant de sauge le 24 avril.

Crédit : Sandra lacroix

Pois

Les pois sont cultivés au Canada depuis des centaines d’années. Ils sont faciles à faire pousser et il en existe une panoplie de variétés. Ceux choisis pour ce billet sont les Little Marvel. Ils sont résistants et faits pour nos conditions un peu plus nordiques. Comme la sauge, les pois peuvent être plantés directement à l’extérieur lorsque le temps le permet et vous pouvez en planter aux deux semaines tout l’été pour avoir une récolte constante. Les pois sont des plantes grimpantes, vous pouvez les laisser grimper près d’un mur, ou vous procurer du treillis que vous poserez près du pot et les plants de pois s’y faufileront.

C’est aussi la variété parfaite à planter avec des enfants. Ils germent en quelques jours et poussent très vite.

Crédit : Sandra lacroix

Persil

Mes derniers semis ont été le persil Champion Most Curled. Herbe fort populaire, facile à faire pousser et à conserver, le persil est polyvalent dans la cuisine. Il peut être séché ou congelé afin d’en avoir toujours pour ses cuissons. Contrairement aux pois, le persil ne pousse pas très vite. De plus, je vous conseille de planter plusieurs graines dans le même pot afin d’avoir un plant plus gros et de pouvoir récolter en plus grande quantité.

Ce qui est intéressant avec le persil, c’est qu’il est récoltable à n’importe quel moment. Les plants ne montent pas en graines et l’herbe ne devient pas amère avec le temps.

Crédit : Sandra lacroix

Ces trois espèces ne nécessitent pas de grands espaces. Vous pouvez les semer directement dans des pots de bonnes dimensions et les laisser sur votre balcon. En vous assurant qu’ils reçoivent beaucoup de soleil et que vous les arrosez fréquemment, vous serez assuré d’avoir une belle récolte à la fin de l’été.

Bon jardinage !

Couverture : Sandra Lacroix

Révisé par : Maud Duchesne

communauté