Xalibu skis

S’entretenir pratiquement ensevelis sous la neige. Avec des rayons de soleil qui réchauffent nos visages. Nous voilà en compagnie d’Alexandre Vézina, propriétaire de Xalibu Skis. Un passionné, un vrai, de la conception de la paire de skis parfaite, du nez jusqu’au talon.

Avant de devenir un loisir, le ski était avant tout un moyen de locomotion pour les humains dont le quotidien s’inscrivait en territoire montagneux et enneigé. Aujourd’hui, on est bien loin des skis en bois longs de deux mètres et des fixations primitives en lanières de cuir. On a pratiquement une science et un art à la fois: chaque étape d’un procédé complexe et quasi secret est étudiée sous ses moindres et multiples facettes. La quête du ski qui flotte, adhère et pivote se poursuivant toujours.

Prémices dans une grange sur la Côte-Nord

Alexandre traîne avec lui dans ses bagages des formations en lutherie, design industriel et tourisme d’aventure: un genre d’amalgame qui explique bien sa trajectoire quand on pense à la recette qui l’aura menée là où il est aujourd’hui. C’est d’ailleurs là que l’histoire d’un amour commun envers le ski a commencé avec son complice Maxime Bolduc. Tous les deux conseillers chez MEC à l’époque, ils se sont bien observés pour en venir à une conclusion: « au lieu de constamment chialer sur comment on ferait ci ou ça, on devrait peut-être essayer d’en fabriquer des skis, nous autres».

Quelque temps après, Alexandre et sa famille déménagent sur la Côte-Nord. Là, il fera la rencontre de Michel, le « patenteux » par excellence. Drôle de hasard, une grange se trouve sur son terrain. Elle deviendra donc le terrain de jeux et d’expérimentations chevronnées pour Alexandre pendant trois ans. C’est également en ces lieux qu’il concevra sa propre presse artisanale.

Xalibu skis

La technique du sandwich

Entourés d’amis tout aussi passionnés qu’eux, Maxime et Alexandre n’ont pas de difficulté à trouver des testeurs qui se plaisent à expérimenter leurs prototypes. Après trois années de recherches et développement, un seul modèle en ressort vainqueur en 2012, année où Xalibu Skis prend officiellement vie. Actuellement, ils comptent cinq modèles à leur actif, qui sont solides, durables et agréables pour skier. L’objectif reste toujours d’offrir le ski le moins coûteux avec la meilleure qualité qui soit.

Tous sont fabriqués en sous-traitance chez Utopie à Rimouski. Comment? Grâce à une technique de collage-moulage de divers matériaux : base/cosmétique en plastique, carres métalliques, composite en fibre de verre, noyau en contre-plaqué. Le tout est assemblé à la manière d’un sandwich par de la résine époxy et un puissant compresseur à air. Bien que d’autres essences, tels l’Érable, le Frêne ou le Bouleau jaune, soient utilisées par d’autres compagnies, ils ont opté pour du Peuplier faux-tremble, puisque sa longue fibre répartit mieux la charge.

Autrefois exprimés à l’aide d’un tissu parsemé de motifs et imprimés, les graphiques que l’on peut contempler sur leurs skis aujourd’hui sont plutôt obtenus par sublimation. C’est Sébastien Larose qui, en tant qu’aimable collaborateur, les réfléchit et les crayonne.

Xalibu Skis ta vie

Chaque année, les créateurs tentent de mettre au point un nouveau modèle. Le petit nouveau en fabrication est jusqu’alors nommé « le ski blanc ». D’ici à ce que son identité se dessine davantage, on peut suivre les gars de Xalibu Skis dans leur tournée hivernale, où il est possible d’essayer différents modèles composant leur éventail.

Qui plus est, on peut aussi en faire la location au Caroune Ski Shop à Saint-Anne-des-Monts, de même qu’au Roc & Ride à Val-David, si jamais on n’est pas tout à fait prêt/e à s’engager. Autrement, ils prennent les commandes via leur site Internet (et parfois même les idées de projets funky et personnalisés). Évidemment, quelques détaillants tiennent leurs produits, vous pouvez vérifier si l’un d’entre eux se trouve dans un rayon près de chez vous.

Ayant expédié leurs skis un peu partout au Canada, les deux acolytes comptent bien « conquérir le monde » en étendant leur marché jusqu’à l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Sud. Faut bien rêver! Pendant ce temps, on risque peut-être de croiser quelques-uns de leurs ambassadeurs quelque part dans les montagnes de ce vaste monde!

Xalibu skis

Pour en savoir plus sur cette entreprise passionnante, allez lire leur fiche de membre.

Révisé par Louise

Achat localau coeur de l'entreprisesports et activitésEntrepriseSport