Des couleurs dans les arbres et dans votre assiette

Avec les premiers gels viennent les récoltes abondantes de fruits et de légumes, période éphémère où la possibilité de faire des provisions pour la saison froide est à son paroxysme. Comment profiter de cette effervescence ?

crédit : Martin Pelle

Autocueillette

Beaucoup de gens se ruent vers les vergers québécois lors des belles journées d’automne. Certains cueillent des pommes pour les croquer, d’autres pour les transformer en compote. Saviez-vous que certains vergers ont également d’autres arbres fruitiers ? Prunes jaunes ou bleues, poires et raisins vous permettront de diversifier vos confitures et compotes.

Certains maraichers permettent aussi l’autocueillette de légumes et de fruits de la terre. Pensez notamment aux courges et aux citrouilles qui pourront être transformées en de délicieux plats et desserts. Les amateurs d’artichauts seront aussi servis, car quelques producteurs en rendent possible la cueillette.

crédit: Johannes Hofmann

Cerises de terre, tomates et tomatilles (« tomate » verte de la même famille que les cerises de terre, souvent utilisée en cuisine mexicaine) vous attendent quant à elles jusqu’aux premiers gels.

Les organismes de promotion de l’agrotourisme de chaque région du Québec proposent généralement un guide pour l’autocueillette, indiquant les produits disponibles sur chaque site de production ainsi que les périodes où l’autocueillette est ouverte au public.

Redécouvrir les fruits et légumes locaux

L’automne est le moment parfait pour recommencer à cuisiner des plats mijotés, des soupes et des gratins. Plusieurs fruits et légumes du Québec sont délicieux ainsi préparés, en plus d’être frais à cette période de l’année.

Les légumes racines, diversifiés et peu chers lors des récoltes, sont à découvrir. Par exemple, pourquoi ne pas essayer la courge delicata, très polyvalente et au goût subtil de noisette ? Sachez que la pelure de cette courge se mange et se coupe facilement, contrairement à celle très dure de certaines autres courges.

Les légumes méconnus sont aussi à redécouvrir, comme le panais et le topinambour, tous deux excellents en potage ou en crème. Les frites de panais sont d’ailleurs incontournables !

L’automne est, au surplus, le moment tout désigné pour se procurer une tresse d’ail, qui sera assurément votre aromate de choix pour les mois d’hiver. L’ail du Québec est en vente dans la plupart des marchés et épiceries sous la forme de tresse, et ce, beaucoup moins cher que les bulbes à l’unité. En prime, cela décorera votre cuisine (juste à côté de votre panier de courges décoratives).

crédit: Pavan Trikutam

Bref, laissez-vous inspirer, et profitez de cette diversité pour apprendre sur les aliments d’ici et sur les façons de les apprêter. Peut-être découvrirez-vous de nouveaux ingrédients pour agrémenter vos recettes hivernales ?

Les réserves

Une fois de retour à la maison, la voiture bien remplie de fruits et légumes fraichement récoltés, encore faut-il savoir quoi en faire ! N’hésitez pas à consulter les sites web de vos cuisiniers favoris ou le livre de recettes de votre grand-mère : vous y dénicherez de nombreuses recettes afin d’assurer la conservation de vos récoltes.

crédit : Jason Leung

Que ce soit par la mise en conserve, la congélation ou la fermentation, les possibilités sont infinies !

Il ne reste plus qu’à profiter des belles journées pour faire des provisions, et des jours pluvieux pour transformer le tout afin de savourer des produits locaux tout l’hiver !

Révisé par Mélanie

crédit photo de couverture : jeshoots-com

Achat localAlimentation d'automneAlimentation fait au quebecAuto-cueilletteAutomneachat localalimentationConsommation responsableCueilletteFait au québecMade in quebecNourriture d'automneNourriture local